Approche institutionnelle

Sélection d’enjeux à suivre, sujets à approfondir :

– L’influence des revendications des populations autochtones sur la gouvernance arctique

– L’influence des ONG sur les représentations de l’Arctique, sur la gouvernance de cette aire, et sur des politiques nationales

– Suivi et approfondissement des organisations multilatérales de défense en Arctique

Compte rendu du séminaire de l’Association internatio-nale de signalisation maritime sur la navigation en Arctique

(Mars 2018) L’Association internationale de signalisation maritime (AISM/IALA) a organisé un séminaire sur la navigation en Arctique les 9 et 10 novembre 2017, à son siège de Saint Germain en Laye. Ce séminaire a réuni 38 délégués représentant 8 pays et 6 organisations sœurs (voir leurs coordonnées dans le rapport de l’événement[1]). Il convient de noter l’absence de représentant français à ce séminaire. Le VAE Patrick Hébard a pu assister aux débats. Le rôle de l’AISM est : d’harmoniser les standards […]

Arctique : Préparation face aux situations d’urgence (focus Norvège et Danemark)

Développement rédigé par Lola Menigaux. (Mars 2018) Un des sujets des plus importants dans les préoccupations des pays arctiques est la préparation face aux situations d’urgence. L’Arctique a toujours été une région instable du point de vue environnemental, mais les changements climatiques dans les dernières années rendent la région de plus en plus imprévisible. Cela entraîne des questions de sécurité dans de nombreux domaines, qui vont être détaillés. Le trafic maritime grandissant dans l’Arctique et l’exploitation pétrolière constituent les deux […]

La gouvernance régionale arctique en matière de Recherche et Sauvetage

Développement rédigé par Magali Vullierme. L’océan Glacial Arctique, le plus petit océan de la planète Terre (environ 13 millions de kilomètres carrés), est en partie recouvert d’une couche de glace épaisse d’un à deux mètres[1]. L’absence de données en temps réel, le climat imprévisible ainsi que les moyens de communication limités rendent cette zone extrêmement difficile à naviguer – et ce, même avec un brise-glace[2]. Par ailleurs, l’Arctique est caractérisé par de très longues distances entre les centres économiques, des […]

NORDEFCO

La décision de la Norvège, il y a quelques semaines, de choisir des pays otaniens (France et Allemagne en l’occurrence) pour la conception et la réalisation de sa nouvelle génération de sous-marins a encore restreint les ambitions et le potentiel de coopération de Nordefco. La Suède espérait en effet renforcer les coopérations industrielles entre États nordiques, en proposant à Oslo une version adaptée des A‑26 fabriqués par Saab1O’Dwyer Gerard, « Norway’s Sub-Snub Impacts Negatively On Nordic Defense Cooperation », Defense News, April […]

NORDEFCO

Le Conseil Nordique organisé un arrangement de coopération de défense en 2009, « Nordic Defense Cooperation » (NORDEFCO). Il s’agit d’une structure de coopération politique et militaire qui inclut les cinq pays nordiques à l’aide d’activités bi- et multilatérales liées à la politique de sécurité, aux exercices d’entrainement, au développement de capacité et d’armement dans une seule structure. La Finlande et la Suède défendent au sein de cette structure leur politique de non-alignés vis-à-vis de l’OTAN. Le dernier rapport annuel datant de […]

La dimension nordique de l’Union européenne

L’initiative « La Dimension nordique (ou septentrionale) de l’UE » est un partenariat qui a pour but d’élaborer une politique commune entre l’Union européenne, la Russie, la Norvège et l’Islande depuis 1997. Bien que renouvelée en 2006, cette initiative semble avoir perdu de sa pertinence face à d’autres forums, comme le Conseil de l’Arctique, et son actualité semble à peu près nulle. Elle vise à former un cadre commun conjoint entre ces pays pour favoriser essentiellement l’intégration économique et les questions de […]

La Coopération militaro-environnementale dans l’Arctique

Il s’agit d’une initiative trilatérale qui réunit depuis 1996 les autorités militaires de la Norvège, de la Russie, des États-Unis, et du Royaume Uni depuis 2003, destinée à préserver et surtout restaurer l’envi­ronnement arctique suite aux pollutions résultant des activités militaires. Les principaux projets concernaient le démantèlement des sous-marins de l’ère soviétique, ou encore la gestion de déchets radioactifs (combustibles nucléaires usés) abandonnés après la Guerre froide.

Le Conseil OTAN-Russie

Le Conseil OTAN-Russie (COR) a été fondé lors du Sommet OTAN-Russie, à Rome le 28 mai 2002. Il a remplacé le Conseil conjoint permanent (CCP), forum de consultation et de coopération créé par l’Acte fondateur OTAN-Russie sur les relations, la coopération et la sécurité mutuelles, signé en 1997, qui reste le cadre formel régissant les relations OTAN-Russie. Le Conseil OTAN-Russie (COR) est un mécanisme de consultation, de coopération, de décision et d’action conjointe, au sein duquel les différents États membres […]